dimanche 16 décembre 2012

Cahors, en attendant ....

Je connais un lycéen sur Cahors, même qu'il m'arrive le soir de l'appeler  plusieurs fois haut et fort pour qu'il vienne à table . Bref ce lycéen m'offre aussi des occasions de patienter dans ce décor et il sait combien je sais occuper mes petits doigts pour passer le temps parfois.
Alors en attendant ...


... j'ai achevé ce dessin de la place devant la cathédrale. Je l'avais vaguement commencé en compagnie de Bigoudène46 qui s'appliquait à croquer une autre vue de cette place, mais pour ma part je m'étais plus consacrée ce soir là à répondre à mes sms. Je suis donc revenue attendre sur ce banc la sortie du lycéen et curieusement derrière moi étaient assises les mêmes personnes que la fois précédente avec le même chien .


Ce matin là, panne de réveil donc loupé du bus donc chauffeur scolaire de remplacement ... Quitte à y être, je me suis garée pour contempler ce côté-ci du célèbre pont Valentré et un rayon de soleil a succédé à la grisaille matinale et quelques rares touristes en ont aussi profité :)

mercredi 28 novembre 2012

Aussurucq et Olargues, vadrouille automnale

  La vadrouille automnale de Toussaint me conduit depuis 15 ans dans les Arbailles , la Soule en Pays Basque pour retrouver mes amis du Collectif Nebele. Un groupe animé par la même volonté profonde d'explorer le gouffre qui nous a donné son nom depuis 20 ans maintenant.



Pour des raisons de santé je n'ai pu  vagabonder dans les profondeurs mais j'ai quand même gratté deux images en surface.
Carriquiborda, c'est le nom de la demeure ou nous logeons, son intérieur est assez spartiate. Un unique poêle dans la cuisine sert à chauffer l'ensemble, et il fait souvent bien meilleurs à l'extérieur que dans les chambres. Ce décor évoque pour nous le récit de tant d'aventures qu'il est pour nous incontournable et attachant.


Ce périple s'est poursuivi dans l'Hérault ou au bout d'une voie verte, j'ai trouvé un charmant village, Olargues.


Au sommet une tour du XIIeme surplombe le village, des ruines l'environnent cramponnées à de superbes bancs de schiste. 


Et une petite photo de Bob Ascargota de ma pomme :))



vendredi 16 novembre 2012

Castelfranc, une jolie glycine

Quelle belle semaine, on se croirait au printemps. Les feuilles de cette glycine se cramponnent encore et du coup j'en profite aussi pour croquer dans cette ruelle paisible :)


vendredi 9 novembre 2012

Les déménageurs

L'automne est installé, sur le bord du Lot des casiers attendaient la cueillette des pommes et des poires.
A chaque fois que je les aperçois, j'ai l'impression que le paysage prépare son déménagement :)

 Fall is installed on the edge of Lot lockers waiting picking apples and pears.
Whenever I see them, I feel that the landscape prepares his move :)




mercredi 7 novembre 2012

L'îlot du Lavoir, Cahors


C'était une journée de Sketchcrawl, entendez par là que ce jour précis tous les carnettistes du monde postent un dessin de ce jour là sur un site qui y est consacré. A dire vrai nous nous retrouvons avec Sylvie mais nous avons oublié de nous y inscrire, mais ce n'est pas grave car l'occasion suffit à nous décider.

Nous nous sommes posées dans cet endroit assez tranquille , au cœur des vieux quartiers de Cahors. Cet ancien lavoir a été intégré à des immeubles d'habitations modernes avec d'autres vestiges. Dans notre dos résonnent les échos d'une boum d'ados , et peu à peu dans l'après-midi nous parviennent les effluves d'un restaurant asiatique  tout proche. Les éclaircies alternaient, et il a fallut s'affoler pour saisir le rare rayon de soleil ;

dimanche 28 octobre 2012

A chaque jour suffit sa benne

   Pas un souffle n'agite les feuilles . Les vieilles dames de Dauliac semblent attentives au silence , ces cabanes de vigne qui trottinent le long des routes comme des randonneuses entêtées. Dans le lointain , nous parvient le ronronnement des machines, elles ne tarderont pas à faire trembler le petit monde des vignes.


  Aux abords de l'église de Cell, je repère au loin la benne verte  comme une bouée signalerait un banc de poisson. J'ai tenté ensuite de me raccrocher à plusieurs petits bouts de détails qui composaient l'activité du moment. Les vendanges sont pour les viticulteurs locaux, l'occasion de se retrouver pour parler après une année passée à travailler seul dans les rangs. Leur attroupement se justifie comme chauffeur de benne, mécanicien en cas de panne et soutien moral au conducteur variable de la vendangeuse.


   Les choses ne tombent en panne que quand on s'en sert, c'est la découverte de la journée. Le tuyau d'alimentation de la plate-forme de nettoyage à souffert du gel cet hiver. Un tuyau a éclaté dans le sol et comme nous sommes samedi, il n'est pas possible d'espérer une pièce de rechange. Du coup le système « D » prévaut, un bout de tuyau est récupéré dans un chais et fera l'affaire pour finir la journée.


J'ai pour ma part, poursuivi mes investigations picrocolines.
Je suis sortie du rang à la poursuite des conducteurs de ces bennes qui décollaient à toute pompe juchés sur leur tracteur cahotant.
La plupart des viticulteurs locaux, déservent la coopérative viticole. Je me suis retrouvée devant la plate-forme de pesage, et j'ai fait office un moment de rond-point insolite, au va et vient incessant des engins ; Entre chaque passage, la jeune fille prenez le soleil.


Les bennes sont ensuite déversées dans des cuves précises selon les variétés de raisins à la cave coopérative, et les vendanges sont régulées par un calendrier. Il faisait un vent terrible ce jour là, des nuages de poussières se soulevaient régulièrement et une dent de sagesse faisait des sienne. Je suis donc revenue plus tard mettre la touche couleur, une fois le vent apaisé et la dent exportée.


Le raisin arrive parfois de plusieurs kilomètres à la ronde, les producteurs les convoient par des petits camions car il est plus facile de circuler avec un camion sur la route qu'avec des tracteurs. Elles peuvent contenir 9 tonnes, ce n'est guère plus que celles des tracteurs qui font 7 tonnes . En attendant leur tour, ces grosses bennes se rassemblent en troupeau dont j'ai profité de la compagnie, presque paisiblement. Autour rodait un camion qui me les confisquait une à une mais j'ai quand même eu le temps de finir mon croquis avant que l'horizon ne s'ouvre.


Dans quelques temps, j'irai certainement croquer chez un jeune producteur motivé qui a un petit chais, Divin.
Voilà ;))

video

mardi 18 septembre 2012

Un tour au Donjon

A quelques kilomètres d'ici se trouve le village de Luzech ou j'aime à trainer régulièrement.

La cerise sur le gâteau, c'est son donjon sur le rocher ....
Je vous propose de vous  faire visiter ce site à travers quelques croquis que j'y ai réalisé ces derniers temps


Le village est comme une île au beau milieu d'un cingle du Lot.
Les vestiges d'un rempart fortifié accompagnent l'accès au pied de l'édifice.



Voici des détails d'ouvertures .


Nous nous retrouvons le nez en l'air à aviser la hauteur de la tour, environ  25m je crois .


Une prochaine fois , si la porte est toujours ouverte, je monterai y jeter un œil :)

samedi 1 septembre 2012

Une journée de canicule

De passage chez mes amis à Valojoulx en Dordogne, j'ai fait une halte pour laisser passer les grosses chaleurs. Au fond du jardin, il y a cette jolie caselle, croquée le matin tant que la température restait clémente.
L'après midi par contre à l'abri dans le salon, j'ai avisé une copieuse collection de lampes, une centaine à la louche, éparpillées dans la maison. J'en ai couché quatre exemplaires sur le papier qui viendront enrichir la galerie Flickr Lanterne Sketch mais ils m'en restent tout plein pour une prochaine visite, par temps de pluie peut être ?! 


Petites rues de Luzech

croquis de la rue des Pénitents

J'apprécie l'étroitesse de ces ruelles parce que je peux m'y installer pour dessiner sans craindre de voir surgir une voiture. Je suis toujours épatée par la variété des matériaux utilisés pour l'édification des mûrs, des pierres de toutes tailles s'empilent avec des briques selon l'arrivage du moment. Plusieurs petites ruelles descendent vers le Lot, surmontées de ces curieuses arcades dont j'ignore l'utilité.

Rue Rebelin


Cette ruelle est la voisine de la précédente, à peine plus large. J'ai lu que " rebelin" signifiait là ou la rivière fait des remous. 

Quand je n'ai pas trop envie de circuler, j'aime bien aller faire des croquis dans ce petit village.


mardi 28 août 2012

Cahors, les allées Fénelon


La première fois que j'ai parcouru Cahors, j'ai bien sûr aperçu le pont Valentré en voiture mais ensuite, en déambulant à pied, c'est cette tour qui m'avait tout d'abord attiré le regard. L’accès direct en est contrarié par le rempart que constitue le collège qui s'étale à son pied. Un peu comme un arc-en-ciel, trouver son encrage m'a coûté quelques détours mais on peut l’apercevoir dans la cour d'entrée du collège dans une rue parallèle aux allées Fénelon. 
J'ai réalisé ce croquis au début de l'été, les scolaires n'étaient pas tout à fait en vacances et le soleil clignotait .

lundi 27 août 2012

La rue de l'Ecluse


Je me suis posée à ce croisement pour tracer un dessin de cette rue à Douelle.
Je promène souvent ma toutoune dans cet endroit. Je me gare un peu plus haut et ensuite, toutes deux nous avisons notre choix, côté plage avec la cascade en fond sonore ou le côté ombragé, le long des noierais.

lundi 30 juillet 2012

Maison de marinier

  A Castelfranc, petit village au bord du Lot, j'ai sillonné les rues jusqu'à m'escamoter à l'angle d'une grosse maison m'offrant son ombre et une vue confortable sur une modeste demeure. J'ai donc choisi de faire un dessin de cette maison étonnante avec son avant toit aux bois tordus. Un petit groupe de visiteurs à déboulé du tunnel en contrebas accompagné d'une guide qui nous a expliqué que c'était une maison typique de marinier du Lot. Les réponses viennent parfois avec juste un peu de patience.

maison de marinier

En fait, j'essaye de me familiariser avec Blogger pour poster mes croquis, c'est donc un peu un post d'essai.
A bientôt j'espère pour vous montrer d'autres images de mes périples :)